Bienvenue sur Bog attitude

Mise à jour le 9 avril 2010

Je suis heureux de votre visite sur mes toutes nouvelles pages web. Comme tout citoyen moderne, j'ai la volonté de partager mes goûts et envies grâce à Internet. Un système de 'Content Management' d'un nouveau type me permettra d'actualiser ce site en permanence pour vous tenir au courant.

Mon site est encore en construction actuellement. Je fais de mon mieux pour vous présenter ce que j'aime et ce qui me fait avancer. Mon site se concentrera prochainement aussi sur mes projets. Cette section ne devrait pas manquer de vous intéresser beaucoup. Repassez donc la charger bientôt !

Entre-temps, vous pouvez comme toujours me joindre, et je serai heureux de recevoir un courriel de votre part à l'adresse suivante : [bruno@augonnet.fr].

En bref, voici déjà quelques informations sur mes activités : En pleine réalisation d'une maison de vacances, je suis sensible aux méthodes durables et me servir de ce qui existe et qui marche. Je conserve des passions comme la vitesse (sur l'eau bien sûr), un esprit ludique au travers la rénovation de la  Ferrari de mon enfance, le vin (je ne sais pas pourquoi!). Sur le plan professionnel je privilégie les relations humaines et la performance. J'aime le sport !

 

Sport extrême

 

Il existe un endroit où l'on peut faire de la vitesse librement ! Libre ne veut pas dire inconscient, d'autres marins naviguent et d'autres plantes et animaux marins y vivent ...

 

 

 

La maison sixties et devient green

 

Le projet démarre en 2001, avec comme objectif de rendre la maison plus saine. Le constat est partiel puisque la maison n'est plus utilisée que l'été; humidité sur les murs, mauvaise étanchéité des portes.

En 2003, l'odeur d'humidité, nous amène à penser que la maison laisse entrer l'eau de l'extérieur. Les mûrs humides situés en sous sol m'amène à isoler ces murs par l'extérieur en 2004, puis à équiper la partie sous sol avec du double vitrage.

 

En 2005, l'apparition de moisissure sur les meubles, montre l'inefficacité du dispositif et l'inutilité du chauffage central, nous décidons de l'arrêter et de laisser les fenêtres légèrement ouvertes avec comme objectif de rénover le rez de jardin. Nous décidions d'investir le haut de maison pour laisser place aux travaux. Nous commencions à y venir l'hiver également, et le système de chauffage à gaz montrait des signes de souffrance car il n'était pas régulé et se mettait en route dès que l'eau des radiateurs passait en dessous des 50°. L'acquisition d'un thermostat d'ambiance a permis à la chaudière de souffler et à la facture de gaz de se réduire. Cependant tout le monde avait froid dans la maison, même à 20°!

 

Pour réduire l'humidité du bas que je soupçonnai venir de la fosse d'eaux usées attenante à la maison et pour me mettre en conformité, je décide de créer un système de relevage des eaux usées vers le tout à l'égout.

C'est alors, après vidage et désinfection de la fosse d'eaux usées que je détourne son utilisation pour récupérer les eaux de pluie du toit.

En 2006, nous profitions de ces gestes citoyens mais pour autant découvrions après remise en route du chauffage l'hiver que les murs nord et les faïences, ruisselés au point de faire une véritable flaque sur le carrelage des WC et salle de bain de l'étage. Rien d'étonnant que le haut soit également humide, les vieux points noirs au plafond d'une remise le montrait clairement.

En 2007, il fallait se rendre à l'évidence, ce que nous faisions revenait à ne rien faire surtout qu'au-delà de l'inefficacité, le changement des fenêtres, pourtant effectué par le même artisan, se faisait sans règle commune, laissant des taquets différents à chaque nouvelle installation, compliquant le futur travail de doublage murs.

PRENONS LE SUJET DANS SON ENSEMBLE!!!

Il ne faut plus résonner avec ce que le marché nous fournit (double vitrage, pompe, thermostat …) mais avec ce que l'on veut! Le souhait est de continuer à faire vivre cette demeure et à s'y sentir bien à l'intérieur, en la rendant saine, agréable à vivre, jolie, efficace, économique, durable en tenant compte qu'à 500 kilomètres, une personne doit nous représenter.

En 2008, le maçon qui m'avait aidé pour le relevage des eaux usées et l'isolation externe du sous sol, me présente un maître d'œuvre volontaire pour ce projet ambitieux.

Les premiers devis tombent et très vite je m'aperçois que chaque artisan fait la même démarche que moi et répond sans esprit d'ensemble. Je revois le maitre d'œuvre pour réaffirmer mon ambition de créer une atmosphère de bien vivre et que cela doit passer par la prise en compte de tous les critères de sensation. De plus, l'addition de toutes les idées se traduisait en addition d'€uros qui pouvait faire que le projet dérape et s'arrête par manque de moyen. Il s'agit avant tout d'être optimum, sur les éléments atmosphériques, température, qualité de l'air, répartition de la chaleur, humidité, odeurs, pression … Cette fois ci le sujet demande l'expertise d'un bureau d'études des fluides justement colocataire du maître d'œuvre. Pour information, le coût du bureau d'étude a été compensé par une économie 20 fois supérieure.

Ah, j'ai oublié un détail, toute la famille souhaite une piscine, pas très économique ni très écologique! Ce sera un nouveau challenge, il faudra que ça le soit. La rencontre avec Marc Idoine m'a apporté la force et le courage d'y aller, un vrai Pro, merci!

Fin 2008, 80% du projet me convient et le budget est respecté!

GO! les démolitions commencent début 2009 jusqu'au début de la reconstruction en avril.

 

 

 

 

Passions et loisirs

 

Chronique annoncée d'une deuxième vie, pour cette Ferrari …

La vie ne mériterait pas d'être vécue sans découvrir ce que peut produire notre planète ...

La famille

 

Le nom AUGONNET